Les groupes marocains réussissent à franchir un nouveau palier au sein du classement  Middle East’s Top 100 Listed Companies 2022 du magazine Forbes  Moyen-Orient dominé par les pays du Golfe. Ce classement recense les plus grandes entreprises de la région, en termes de ventes, bénéfices, actifs et de valeur boursière. Cette année, cinq sociétés marocaines figurent dans ce Top 100 au lieu de trois en 2021, portant ainsi le positionnement du Maroc au 6éme rang des entreprises de la région MENA (Moyen-Orient et Afrique du Nord). En tête de liste des groupes marocains, on trouve Attijari wafabank classé 23e dans le classement, suivi par Maroc Telecom (40e), BCP (46e), Bank of Africa (55e) et enfin Lafarge Holcim (99e).

Alors que l’économie mondiale ressent la pression d’une inflation sans précédent et des troubles économiques causés par la guerre en cours en Ukraine, les sociétés cotées du Moyen-Orient ont surperformé, les 100 premières sociétés cotées empochant 201,7 milliards de dollars de revenu net total en 2021, soit une augmentation de plus de 121 % par rapport à 91 milliards de dollars de revenu net total en 2020, note un communiqué.

Les pays du Golfe se sont rapidement redressés, grâce à la flambée des prix du pétrole. L’Arabie saoudite domine notre liste des 100 meilleures sociétés cotées au Moyen-Orient en 2022 avec 33 entrées, suivie des Émirats arabes unis avec 25, le Qatar avec 16 et le Koweït avec huit.

Le plus grand géant mondial du pétrole et du gaz, Saudi Aramco, arrive en tête du classement avec 400,5 milliards de dollars de ventes et une valeur marchande de 2,3 billions de dollars, suivi de SABIC et du groupe QNB du Qatar. Le secteur des services bancaires et financiers est le plus représenté avec 42 entrées, mais l’énergie, l’industrie et la pétrochimie ont généré l’essentiel du résultat net, représentant plus de 65 % du résultat net cumulé des 100 entreprises.

La liste de cette année accueille 24 nouveaux arrivants, y compris des listes récentes telles que Dubai Electricity & Water Authority (DEWA), Alpha Dhabi, Fertiglobe, ADNOC Drilling, ACWA Power, AD Ports, Solutions et Nahdi Medical. Avec le rebond du marché accompagné de nouvelles méga-introductions en bourse, les actifs agrégés et les valeurs marchandes des 100 entreprises ont bondi pour atteindre 4 200 milliards de dollars et 4 000 milliards de dollars, respectivement, contre 3 600 milliards de dollars et 3 000 milliards de dollars dans la liste de l’année dernière. De plus, les revenus agrégés des 100 entreprises ont bondi de 44 % pour atteindre 794 milliards de dollars, contre 550 milliards de dollars en 2020.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici