Nissan va fermer l’usine de la zone de libre-échange de Barcelone et déplacer sa production vers les usines Renault, a rapporté jeudi le journal japonais Nikkei. En jeu : plus de 3 000 emplois directs et 20 000 emplois indirects qui sont menacés. La sentence tombera le 28 mai, jour où la marque japonaise présentera ses résultats pour l’exercice 2019/2020 et devrait rendre compte de sa stratégie à moyen et court terme.

La fermeture éventuelle de l’usine catalane fait partie du plan de restructuration que le constructeur japonais prépare. Il prévoit de réduire de 2,8 milliards de dollars par an ses coûts fixes face à la baisse des ventes causée par le Covid-19 et après des années de baisse de bénéfices et de faible rentabilité, selon le quotidien espagnol El Pais. Nissan assemble  55.000  véhicules par an en Espagne, ce qui représente 10% de sa fabrication européenne.

Selon Reuters, la firme asiatique profitera de la situation de crise actuelle pour réduire progressivement sa présence en Europe et concentrer ainsi ses efforts sur les États-Unis, le Japon et la Chine. D’ailleurs, elle pourrait entreprendre une réduction de 20% de sa capacité de production jusqu’à l’exercice financier se terminant en mars 2023, selon Nikkei.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici