L’investissement constitue une priorité et un chantier capital, a assuré, jeudi à Rabat, le Chef du gouvernement, M. Aziz Akhannouch.

Dans un communiqué lu lors d’un point de presse à l’issue du Conseil de gouvernement, le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, a indiqué que M. Akhannouch a affirmé, dans son mot à cette occasion, que ce chantier sera renforcé par le projet de la nouvelle Charte de l’investissement, en cours d’élaboration, tout en soulignant le souci du gouvernement de veiller, conformément aux Hautes Orientations Royales, à consacrer les fondements de la relance économique.

Le projet de la nouvelle Charte de l’investissement, a poursuivi le Chef du gouvernement, permettra d’offrir une vision claire aux investisseurs et aux entreprises, afin d’assumer pleinement le rôle qui leur échoit dans le soutien de l’économie nationale et l’accélération de l’exécution des investissements, en particulier ceux ayant un impact en termes de création d’opportunités d’emploi et de valeur ajoutée.

Covid-19: prolongation de l’état d’urgence sanitaire jusqu’au 31 décembre 2021

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, a décidé de prolonger l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national jusqu’au 31 décembre 2021, et ce dans le cadre des efforts de lutte contre la propagation de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19).

Ainsi, le Conseil a approuvé le projet de décret n° 2.21.955 portant prorogation de la durée d’effet de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national pour faire face à la prorogation du coronavirus (Covid-19), présenté par le ministre de l’Intérieur, Abdelouafi Laftit, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse tenu à l’issue du Conseil de gouvernement.

« Dans un souci des pouvoirs publics de continuer à assurer l’efficacité et l’efficience des mesures et dispositions prises pour faire face à la propagation de la pandémie de Covid-19, ce projet de décret vise à étendre la date d’effet de l’état d’urgence sanitaire sur l’ensemble du territoire national du mardi 30 novembre 2021, à 18 heures, au vendredi 31 décembre 2021, à 18 heures », a précisé M. Baitas.

Protection sociale: le Conseil de gouvernement adopte un décret d’application relatif à certaines catégories de professionnels

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a adopté le projet de décret n°2.21.528 portant application de la loi n°98.15 relative au régime de l’Assurance Maladie Obligatoire de base (AMO) et la loi n°99.15 instituant un régime de pensions pour les catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non-salariées exerçant une activité libérale, en ce qui concerne les sages-femmes, les kinésithérapeutes, les physiothérapeutes, les prothésistes dentaires, les nutritionnistes et diététiciens ainsi que les psychologues à l’exception des médecins psychiatres.

Ce projet, présenté par le ministre de la santé et de la protection sociale, comprend des dispositions dont celles fixant le revenu forfaitaire de ces catégories à deux fois la valeur résultant de la multiplication du salaire minimum interprofessionnel garanti dans les activités non-agricoles, déterminé conformément aux dispositions de l’article 356 de la loi n°65.99 portant Code du travail, lors de la période annuelle normale de travail dans les activités non-agricoles prévue par l’article 184, avec la désignation du ministère de la santé et de la protection sociale comme l’instance de communication chargée de fournir à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) les informations relatives à l’inscription des personnes concernées, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Ce décret d’application vise, aux côtés d’autres décrets semblables approuvés par le Conseil de gouvernement, à permettre à certaines catégories professionnelles de bénéficier de la couverture médicale et sociale, et s’inscrit dans le cadre de la poursuite par le gouvernement des efforts menés pour l’opérationnalisation de ce projet Royal social sans précédent en vue de faire bénéficier l’ensemble des Marocains de la couverture sociale, a ajouté M. Baitas.

Adoption d’un décret d’application relatif à l’AMO et au régime de pensions des médecins dentistes

Le Conseil de gouvernement, réuni jeudi à Rabat, sous la présidence du Chef du gouvernement, Aziz Akhannouch, a adopté le projet de décret n°2.21.529 portant application de la loi n°98.15 relative au régime de l’Assurance Maladie Obligatoire (AMO) de base et de la loi 99.15 instituant un régime de pensions au profit des catégories des professionnels, des travailleurs indépendants et des personnes non-salariées exerçant une activité libérale, en ce qui concerne les médecins dentistes.

Présenté par le ministre de la Santé et de la Protection Sociale, ce texte a été élaboré en vue de définir les modalités d’application des deux lois précitées aux médecins dentistes, à travers des dispositions stipulant le classement de ces médecins en fonction de l’ancienneté, en trois catégories, à compter de l’entame de l’exercice de la profession: moins de 5 ans, de 5 à 35 années complètes et plus de 35 ans, a indiqué le ministre délégué chargé des Relations avec le parlement, Porte-parole du gouvernement, Mustapha Baitas, lors d’un point de presse à l’issue du Conseil.

Par conséquent, ledit texte fixe le revenu forfaitaire de la première catégorie à 3 fois la valeur résultant de la multiplication du salaire minimum interprofessionnel garanti dans les activités non-agricoles, déterminé conformément aux dispositions de l’article 356 de la loi n°65.99 portant Code du travail, lors de la période annuelle normale de travail dans les activités non-agricoles prévue par l’article 184, et à 4 fois la valeur précédemment citée pour la deuxième catégorie, tandis que la même valeur est déterminée à 3 fois pour la troisième catégorie, a précisé M. Baitas.

Il désigne aussi le ministère de la Santé et de la Protection Sociale comme étant l’instance de communication chargée de fournir à la Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) les informations relatives aux médecins dentistes, a-t-il conclu.


MAP:

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici