La pénurie de composants électroniques qui touche toute l’industrie automobile n’épargne pas le Groupe Renault. Le pic de la pénurie devrait être atteint au deuxième trimestre, note un communiqué parvenu à la réaction. Notre estimation la plus récente, prenant en compte un rattrapage de production au second semestre, donne un risque de l’ordre de 100 000 véhicules sur l’année.

Pour autant, les résultats financiers montrent que  l’exercice 2020 reste fortement impacté par la Covid-19. Le groupe tricolore a essuyé une perte sèche de plus de 8 milliards d’euros.  

•             Volumes de ventes à 2,95 millions de véhicules, en recul de -21,3 % (-6,8 % au second semestre).

•             Chiffre d’affaires du Groupe en repli de -21,7 % à 43,5 milliards d’euros (-18,2 % à taux de change comparables). Au second semestre, le chiffre d’affaires recule de -8,9 %.

•             Marge opérationnelle du Groupe à -337 millions d’euros (-0,8 % du chiffre d’affaires). Elle est positive à hauteur de 866 millions d’euros (3,5 % du chiffre d’affaires) au second semestre.

•             Résultat d’exploitation du Groupe à -1 999 millions d’euros (+8 millions d’euros au second semestre). Il prend en compte une hausse de près d’un milliard d’euros des charges liées au redressement de la compétitivité (restructuration et ajustements de valeur d’actifs).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici