« Les fournisseurs de céréales russes sont traditionnellement actifs dans la direction marocaine, alors que le Maroc, à son tour, est l’un des principaux importateurs mondiaux de blé. Compte tenu de la faible récolte du royaume au cours de la saison en cours, je suis convaincu que les céréales russes seront très demandées », a déclaré hier à l’agence TASS le représentant commercial russe au Maroc, Artyom Tsingamzgvrishvili. Notant que « les livraisons de céréales russes au royaume se sont élevées à 75 millions de dollars en 2017, 103 millions de dollars en 2018, 102 millions de dollars en 2019, 94 millions de dollars en 2020, 49 millions de dollars en 2021 ».

Selon le diplomate, « le Royaume du Maroc reste le troisième partenaire commercial de la Fédération de Russie parmi les pays du continent africain après l’Egypte et l’Algérie. Les exportations de la Russie vers le Maroc continuent d’afficher une dynamique positive, avec une croissance de 53% enregistrée pour janvier-février, principalement en raison d’une augmentation des approvisionnements en produits russes à base de viande, d’ammoniac, de charbon, ainsi qu’au début des livraisons de semi-produits russes à partir de fer ou d’acier non allié », a-t-il déclaré.

« Les importations en provenance du Maroc ont également augmenté de 36%, principalement en raison de la croissance des exportations des agrumes marocains (de 52%).

TASS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici