Après l’eau, le thé est la boisson la plus consommée au monde. Sa production et son traitement constituent une source importante de moyens d’existence et de revenus pour des millions de familles dans les pays en développement, note un communiqué de la FAO, qui a annoncé jeudi 21 mai la première célébration de la Journée mondiale du thé. Une première dans l’histoire du thé. Qui est derrière cette initiative? Vous l’avez certainement deviné, le nouveau président chinois de l’organisation mondiale. Le 23 juin 2019, Qu Dongyu, a été élu Directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO). Il succède à José Graziano da Silva.

La Journée mondiale du thé vise à sensibiliser le public à l’importance du thé, non seulement en tant que produit mais aussi en tant qu’héritage et source de moyens d’existence pour les petits producteurs. La célébration soulignera également le programme de la FAO dédié aux Systèmes ingénieux du patrimoine agricole(SIPAM), depuis que quatre des sites reconnus comme faisant partie des patrimoines agricoles mondiaux sont aussi des sites de production du thé.

Malgré la contribution essentielle du thé au développement rural, à la réduction de la pauvreté, à la conservation de la biodiversité et à la nutrition, le secteur du thé est toujours confronté à un grand nombre de défis, dont les impacts des changements climatiques, l’accès aux marchés pour les petits producteurs, le manque de transparence et la durabilité de la chaine de valeur du thé.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici