Lever de Rideau aujourd’hui 22 juin à Marrakech sur la 2ème édition du sommet international « World power-to-x summit » qui a tenu toutes ses promesses. Organisée par l’Institut de Recherche en Énergie Solaire et Énergies Nouvelles (IRESEN), l’Université Mohammed VI Polytechnique (UM6P), en partenariat avec le Cluster Green H2, cette grand-messe de la filière hydrogène vert avant tout scientifique, mais lourde d’enjeux économiques et géostratégiques pour le Maroc, a vu la présence d’une centaine de participants prestigieux émanant de plus de 30 pays. Tous réunis pour objectif de déclencher des discussions et des partenariats de haut niveau pour une nouvelle ère d’énergie propre, rendue possible par les opportunités de l’hydrogène vert. Aussi, pour créer une plateforme régionale, dédiée à l’hydrogène vert et à ses applications dans l’ensemble de l’économie « Power-To-X » (PtX).

Dans son mot d’ouverture officielle, Samir RACHIDI, Directeur Général par intérim de l’IRESEN, Secrétaire Général du Cluster Green H2 et membre organisateur de l’événement, a déclaré que « L’hydrogène est un maillon clé de la transition énergétique. Il s’agit d’un vecteur d’énergie à fort potentiel qui s’inscrit à la fois dans des enjeux de développement économique et de développement durable. Notre royaume dispose de nombreux atouts pour développer une filière hydrogène dynamique. Le chiffre d’affaires potentiel de cette filière et de son export est estimé à des centaines de milliards de dollars dans les 15 prochaines années.  Cela constitue clairement une grande opportunité pour le Maroc qui a été reconnu parmi les 6 pays au plus fort potentiel au niveau mondial.  La production de l’hydrogène vert au Maroc, en plus de favoriser notre croissance économique, contribuera à la décarbonation de notre industrie et nous permettra de cofinancer notre transition et notre sécurité énergétique. Elle apportera aussi une valeur ajoutée à la production d’électricité de source renouvelable, en particulier sa transformation en produits à plus forte densité énergétique sans oublier le besoin grandissant des grandes économies mondiales. Cette molécule représente ainsi une réelle opportunité d’exportation d’énergie verte pour notre pays. »

L’IRESEN confirme ainsi ses ambitions de locomotive de l’écosystème de l’hydrogène et multiplie les partenariats. Ainsi, plusieurs conventions ont été signées aujourd’hui :

●             Convention entre le Cluster Green H2, MEDEF et la CGEM pour favoriser la coopération bilatérale et la réalisation de partenariat entre les milieux d’affaires de la République Française et le Royaume du Maroc dans le domaine de l’hydrogène et ses dérivés.

●             Convention entre le GEP, SOMAS, UIT et l’ONHYM pour un accord de collaboration dans le cadre du projet de recherche MELHY « Etude de faisabilité de stockage de l’hydrogène dans les cavités salines ».

●             Convention entre IRESEN et ANP pour un accompagnement et une assistance technique dans le domaine de l’hydrogène vert et ses dérivés.

●             Convention entre l’IRESEN, le Centre d’Hydrogène du Sultanat d’Oman pour initier une collaboration de recherches appliquées et de formation sur la chaîne de valeur de l’hydrogène.

●             Convention entre l’IRESEN et le CRI Guelmim Oued-noun dans le domaine de l’hydrogène vert et ses dérivés.

●             Convention entre IRESEN et HALDOR TOPSOE pour la mise en place d’une coopération dans le domaine de la recherche appliquée et de l’innovation dans la filière Power to X.

Ce rendez-vous mondial qui se poursuit jusqu’au 24 juin fait l’objet de plusieurs side events regroupant la communauté scientifique mondiale au tour d’un échange des expériences respectives, en vue  d’envisager des moyens de développer davantage les intérêts mutuels et de forger les bases d’un partenariat gagnant gagnant. Un espace d’exposition a également été organisé pour créer un véritable carrefour d’échanges, de rencontres, et de BtoB, fédérant l’ensemble des acteurs de la filière.

L’ouverture de la première journée a été rehaussée par la participation d’intervenants de haut calibre :

HE. Mrs. Leila BENALI, Minister of Energy Transition and Sustainable Development -Morocco

Mrs. Mbarka BOUAIDA, President – Regional Council of Guelmim-Oued Noun

Mr. Chakib ALJ, President – General Confederation of Moroccan Enterprises (CGEM)

HE. Mrs. Tinne VAN DER STRAETEN, Minister of Energy – Belgium

HE. Mrs. Teresa RIBERA, Ministry for the Ecological Transition and the Demographic Challenge – Spain

HE. Mrs. Svenja SCHULZE, Minister for Economic Cooperation and Development -Germany

HE. Mr. Rob JETTEN, Minister of Economic Affairs and Climate Policy – Netherlands

Mr. Francesco LA CAMERA, Director General – International Renewable Energy Agency (IRENA)

Mr. Gerd MÜLLER, Director General – United Nations Industrial Development Organization (UNIDO)

HE. Dr. Patrick GRAICHEN, State Secretary – Federal Ministry for Economic Affairs and Climate Action – Germany

Mrs. Ditte JUUL JØRGENSEN, Director General for Energy – European Commission

Mr. Cornelius MATTHES, Chief Executive Officer – Dii Desert Energy

Mr. Hicham EL HABTI, President – Mohammed VI Polytechnic University (UM6P)

Mr. Mohamed Yahya ZNIBER, President – GreenH2 Cluster

A noter enfin qu’un grand hommage a été rendu au fondateur et ancien DG de l’IRESEN, Badr Ikken, qui a animé le premier panel dans une ambiance décontractée, mais non sans émotions, sous la casquette de patron de Green Innov Industry Investment (Gi3).

A suivre!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici