L’Organisation maritime internationale (OMI) déploie tous les dispositifs nécessaires pour aider le Cameroun à mettre en place son guichet unique maritime à partir d’avril 2019. En effet, les navires et les ports devront être en mesure d’échanger des données par voie électronique sur l’arrivée et le départ des navires en vertu de la Convention visant à faciliter le trafic maritime international (Convention FAL), note un communiqué. Ajoutant que les prescriptions du traité encouragent par ailleurs les nombreuses agences et autorités concernées à utiliser un guichet unique qui leur permettrait d’échanger des données par l’intermédiaire d’un point de contact unique.  Afin d’aider les acteurs concernés à satisfaire à ces prescriptions, l’Organisation maritime internationale (OMI) organise actuellement plusieurs ateliers de formation. Le dernier d’entre eux s’est déroulé à Douala (Cameroun) du 10 au 12 décembre dernier en vue d’aider le pays à mettre en place un guichet unique maritime.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici