Le gouvernement marocain annonce qu’il est prêt à financer pratiquement toutes les mosquées et prendre en charge les imams qui dirigent le culte musulman dans les villes espagnoles de Ceuta et Melilla, selon la presse espagnole rapportant les déclarations  du Ministère des Habous et des Affaires Islamiques. En finançant le culte musulman, le Maroc souhaite encadrer la pratique de l’islam dans les deux villes situées sur sa côte méditerranéenne.  Il le fait déjà mais à échelle réduite, d’ailleurs, le gouvernement marocain paie actuellement les salaires de 95 responsables religieux à Ceuta et de 58 autres à Melilla. Toujours selon la même source, le ministère des Habous et des Affaires Islamiques finance 34 mosquées à Ceuta (sur un total de 42) et 17 à Melilla.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Entrez votre nom ici